Yoshinkan Aikido 30/10/13






Source : ai-ki-do.fr -Le blog Aïkido

Le Yoshinkan aikido est certainement l'une des plus anciennes écoles d'aikido. Son fondateur, Sensei Shioda Gozo, a fondé le yoshinkan en 1955.
Le dojo du père de maître Gozo s'appelait yoshinkan de Yo (développer, grandir), Shin (coeur, esprit) et Kan (lieu de pratique).
En 2010 Jacques Muguruza, 7 dan, est chargé du développement du yoshinkan en France.


Yoshinkan
Introduit en France en 1982 le yoshinkan aikido est représenté par plusieurs associations regroupées au sein du FAYF (Fédération Aïkido Yoshinkaï de France).
L'une des figures de proue du yoshinkan est, en France et en Espagne, Jacques Muguruza.
L'une des particularités essentielle du yoshinkan est son aspect martial. Ceci est lié à son fondateur, disciple de O sensei entre 1932 et 1941 alors que l'aikido n'existait pas. En 1932 le Daito ryu jujutsu de maitre Ueshiba commencait à se pratiquer sous le nom de Aiki budo.

Bases du yoshinkan

Techniques, apprentissage et garde sont également des spécificités de cette école.

Kamae

Théoriquement il n'existe pas de garde à proprement parler en aikido. O sensei pronait kamae sans kamae. Le corps libre et l'esprit ouvert prêts à répondre à n'imorte quelle sollicitation.
L'école yoshinkan fonde sa garde sur la garde utilisée avec un katana. La garde est fortement prononcéee et très précise.

Techniques

Les techniques et leur exécution sont très martiales. L'efficacité prime sur l'esthétisme. La pratique yoshinkan est marquée par six mouvements de base qui ont pour fonction de permettre de rentrer dans les techniques de base.
Contrairement à la plupart des autres écoles d'aikido, des katas existent.

Apprentissage

Une caractéristique importante de l'aikido yoshinkan est la méditation qui est pratiquée à chaque cours.
La méthode pédagogique du Yoshinkan permet au pratiquant de suivre une progression. Jacques Muguruza dit : "on sent que l'on passe du carré au cercle".
Le Yoshinkan est exigeant sur les positions des pieds et des jambes, le poids du corps doit être sur l'avant ... La différence avec d'autres formes est l'importance attachée à ces éléments.
La plupart (toutes ?) les écoles et fédérations d'aikido insistent sur l'importance du centre. Sentir son centre et celui de l'opposant est difficile.
La progression dans l'aikido Yoshinkan propose de coordonner gauche et droite, haut et bas, et, ainsi, de découvrir peu à peu le centre.
Les techniques sont étudiées en séquences puis entières, de façon fluide. Cette manière de faire doit permettre une bonne compréhension et une réalisation précise des techniques yoshinkan. Une fois la base technique acquise il est possible de pratiquer plus librement avec davantage de fluidité.
L'enseignement a un évolution que l'élève peut sentir. Il se voit progresser. Jacques Muguruza dit que les mouvements de base du yoshinkan sont les lettres qui permettent d'écrire les mots que sont les techniques. Les techniques sont utilisées pour faire des phrases jyu waza.
Atemi et yoshinkan
O sensei, maître Saito et Sensei Shioda Gozo, entre autres, insistaient sur l'importance des atemis.
Dans la pratique de certaines écoles ceux-ci sont plus ou moins marqués, nets, plus ou moins intégrés dans la technique. Dans certains dojos l'atemi est quasiment absent, pourrait-il nuire à la fluidité du mouvement ?
L'efficacité est maîtresse dans le yoshinkan.
Au cours de l'exécution d'une technique il peut y avoir un "passage à vide", un point faible dont l'adversaire pourrait profiter.
L'atemi est là pour combler ce vide. Il peut s'agir d'un coup ou d'une forte pression puissante.
L'atemi est presque obligatoire tant que la technique n'est pas parfaitement fluide, sans risque pour celui qui l'exécute.

Source : ai-ki-do.fr

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Conan and his Sword

Source GOODAIKIDO.COM   How did Conan learn how to use his sword? Conan the barbarian is still one of my favourite sword fighting epic films of all time. I still get the occasional jokes from friends and acquaintances about Conan summoning my name ‘Crom’ the unforgiving god of courage and steel. Besides all the basic plot and story of Conan the barbarian, I always wondered how did Conan learn how to wield his sword. After doing a bit of research I found photos of Conan practising swordsmanship with his Sensei the famous Kiyoshi Yamazaki. Kiyoshi Yama...

Lire cet article

Aikido: Bruno GONZALEZ - Working on Katadori

...

Lire cet article

5 kumitachi

...

Lire cet article

Morihiro Saito Sensei 6 to 10 kumi jo

...

Lire cet article

Aikido: Stéphane Goffin

...

Lire cet article

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Créer un site
Créer un site