« Au-delà des terres infinies » de GENYU Sôkyû 13/6/12



Article provenant du site

La littérature japonaise.com


                                                      
     



Publié le 20 février 2011 par Pierre C. dans la catégorie 
Roman psychologique

« Au-delà des terres infinies » est l’histoire d’un jeune bonze, Sokudô et de sa femme Keiko qui vivent ensemble dans un temple bouddhiste perdu au beau milieu des montagnes japonaises. Leur vie est tranquillement ponctuée par leurs travaux quotidiens et répétitifs, par leurs prières, mais surtout par l’attention qu’ils portent aux autres villageois. Mais un jour, leur vie bascule brusquement dans un univers empli de faits irrationnels et inquiétants.

 

En effet, c’est après avoir entendu dire qu’une certaine Mme UME venait de prédire sa propre mort, que le couple commence à se pencher sur la question de la vie, de la mort, de l’univers qui pourrait très bien réguler la vie elle-même, et de ce naturel qui pourrait ne pas être le seul responsable du cycle de la vie. Même si la première prédiction de la voyante s’avère erronée, sa seconde « condamnation à mort » s’avérera quant à elle tout à fait exacte et laissera le couple dans une perplexité totale. C’est à ce moment que le couple commencera à voir apparaître d’étranges lumières, des ombres inquiétantes et des semblants d’apparitions qu’il tentera d’expliquer par la disparition programmée de la vieille UME.

L’intérêt du livre de GENYU Sôkyû est surtout de nous faire découvrir une autre facette du Japon contemporain. Ce que l’on connaît surtout de la société japonaise actuelle, se résume principalement en son excentricité, son exubérance, sa capacité de renouvellement, sa fascination pour les nouvelles technologies et son savoir-faire. Ce que l’on connaît moins, c’est sa religion et sa spiritualité issue du bouddhisme chinois et du shintoïsme. GENYU Sôkyû, prêtre bouddhiste, nous fait découvrir au travers de ce roman la vie quotidienne d’un temple bouddhiste japonais et de ses fidèles. La manière dont un bonze tente d’équilibrer la vie sociale de son village tout en vivant sa vie de couple avec ses hauts et ses bas, ses secrets, ses questionnements et ses réconciliations.

On retrouve dans ce livre empli de mystères, de traditions et de chaleur humaine, une sérénité pertinente qui réussit à traiter le sujet de la mort d’une façon discrète et poétique. Tout est calme et placide. Le lecteur se retrouve dans un monde très éloigné des mégapoles japonaises et de ses excès en tout genre. Le style y est lui aussi poétique, réservé et enchanteur. On en ressort avec un sentiment vague. Le livre étant plus basé sur la justesse de ton et l’élaboration d’une atmosphère, on ne peut pas dire que l’on se souviendra encore longtemps de l’histoire de ce bonze, mais plutôt d’une lecture apaisante et enrichissante qui nous aura fait connaître quelque peu la fonction du bouddhisme dans une société emplie de traditions et de mythologie.

Au-delà des terres infinies sur Amazon.fr

Article provenant du site 

La littérature japonaise.com

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

AU JAPON CEUX QUI S’AIMENT NE DISENT PAS JE T’AIME

source arlea.fr

Elena Janvier est un heureux trio de trois jeunes Françaises ayant vécu au Japon.

Par vécu, il faut entendre ayant ri, aimé, voyagé, ayant rencontré mille personnes, s’étant étonnées de mille choses et de mille lieux, s’étant attristées parfois, mais avec légèreté, et une grâce semblable à celle des feuilles d’érables qui...

Lire cet article

Les Samouraïs, petit précis d’histoire du Japon





SOURCE .breizh-info.com



il y a 9 mois.breizh-info.com/ par redacbzhinfo 1

08/03/2015 – 09H00 Chevaigné (Breizh-info.com) – Les éditions du Lore ont publié une petite brochure intitulée « Les Samouraïs, petit précis d’histoire du Japon », écrit par un ce...

Lire cet article

Sei Shõnagon : "Notes de chevet"


SOURCE FRANCE INFO.FR Les japonais ont une manière unique de sentir le monde. La nature, les détails et les beautés du quotidien sont pour eux essentiels. Aux alentours des années 1000, une femme, Sei Shōnagon, a écrit sur ces plaisirs simples. Son livre, intitulé « Notes de chevet », est un des chefs-d’œuvre la littérature mondiale. Il est aujourd’hui réédité, illustré par des peintures du grand artiste Hokusai.

Lire cet article

L'Ame du Japon. Spiritualités et arts martiaux


Source : Le Monde des Religions


Du Shinto au Budo, du Bushido au Zen

Le Japon n'a pas seulement su accueillir les richesses culturelles et spirituelles de l'Asie continentale, à commencer par le bouddhisme chan, lui-même influencé par le taoïsme. Le Japon fut capable de métamorphoser cet apport ex...

Lire cet article

A lire : L’histoire du Japon médiéval, de Pierre-François SOUYRI


SOURCE THEATRUM-BELLI.ORG








Les caractères originaux de la société médiévale japonaise

Lire cet article

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Créer un site
Créer un site