*Enshan No Metsuke 17/12/09


Article posté le 4 jui 2009 par Nicolas sur le site Aikicam.com

Cette expression, souvent utilisée dans les arts martiaux, illustre parfaitement la manière de regarder son adversaire durant un combat, elle signifie littéralement « regarder une montagne lointaine ».

 

Dans ce concept, l'adversaire devant nous est au centre de notre champ de vision, mais n’est pas le point fixe visuel. Le regard ne s’occupe pas des détails mais privilégie une vision générale, en prêtant attention au mouvement et aux différentes menaces.

 

 

 

 

Commenous l’enseigne O Sensei Morihei UESHIBA : "Ne regardez pas les yeux de aïte, le coeur se fait aspirer par les yeux de aïte ; ne regardez pas le sabre de aïte, l'esprit se fait aspirer par le sabre de aïte, neregardez pas aïte, vous laisseriez pénétrer le Ki de aïte.Le Bu devérité est un exercice d'attraction de l'adversaire dans sa totalité."

 

 

Dans la pratique, sur une attaque kiri otoshi ou tsuki, le regard ne suit pas la lame ou le poing pendant la coupe ou le coup. Si le regard est mal positionné, il y a une perte de vision de l’adversaire dans sa globalité, un manque de vigilance qui peut laisser place à un contre (kaeshi waza). Il est donc nécessaire de regarder l'adversaire devant soi dans sa globalité.

 

Notre regard dirige également nos déplacements, par exemple, durant un randori avec plusieurs partenaires, c'est bien la rotation de la tête vers l'adversaire, dans un premier temps, et la pose du regard, dans un second temps, qui vont entraîner l'ensemble du corps vers la réalisation de la technique.

 

Article posté le 4 jui 2009 par Nicolas sur le site Aikicam.com

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !



Créer un site
Créer un site