* LE ZEN ET L'AÏKIDO* 5/10/09


 


Hakuin "Singe suspendu à une branche"  ZEN ET AÏKIDO

Lorsque le Zen s'est implanté au Japon, c'est en grande partie grâce à l'engouement qu'il a suscité à la cour impériale et chez les lettrés. Il a très vite constitué une trame à de nombreuses activités artistiques, calligraphie (Shodo), dessin à l'encre (Sumi-e) (voir ci-contre "Singe suspendu à une branche" par Hakuin), arrangement floral (Ikebana), poésie (Haiku), cérémonie du thé (Cha-no-yu)..

 Mais c'est également dans le Zen que les hommes de guerre (Bushi ou Samurai) ont trouvé une forme d'acceptation d'une destin prêt à basculer dans la mort à tout moment. A tel point que le lieu sacré où l'on enseigne la voie du Zen, le Dojo, est devenu par extension le lieu de leurs entraînements martiaux.

 O'Sensei, qui vivait quant à lui selon les préceptes shintoïstes de l'Omoto-kyo, ne manquait jamais de rappeler que pour que l'homme puisse s'élever, il fallait qu'il cultive la terre (au sens propre), son corps, et son esprit.

 Chiba Sensei, dans le texte "Zen et Aikido" (Traduction Luc Boussard, Les Deux Versants), explique la place que le Zen à pris dans l'enseignement de l'Aikido au sein du Birankai.
En voici un extrait :

 "Le zen, quant à lui, est une discipline qui touche des couches profondes et nous amène à affronter notre visage originel et le principe fondamental de la vie, ce qu'on appelle honrai no memboku, à travers la pratique physique la plus directe, simple et primordiale que constitue l'assise (zazen). Si l'aikido, en tant qu'art martial, peut être défini comme une façon d'étudier sa propre subjectivité dans la relation avec autrui, (...), on peut considérer le zen comme un principe ou une condition préalable à la discipline martiale, et c'est là qu'on peut trouver une étroite connexion entre l'un et l'autre. C'est en ce sens qu'on peut parler de l'aikido comme d'un "zen en mouvement".



SOURCE :REPRODUCTION D'UN ARTICLE ISSUE DU SITE AÏKIKAÏ DE STRASBOURG

D*

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

GEISHA & MAIKO

  source : click japan.org La signification du terme « geisha »(??) renvoie à une « personne exerçant les arts ». Leur origine remonte au  XVIIème siècle au moins. Leur fonction n’a d’autre objectif que celui de servir et divertir une clientèle aisée par la conversation, les arts et le jeu. Il est donc établi qu’une « Geisha » ne se livre pas à la prostitution. On estime au jour d'aujourd'hui l...

Lire cet article

Japon : 2000 ans d'histoire japonaise

...

Lire cet article

Conan and his Sword

Source GOODAIKIDO.COM   How did Conan learn how to use his sword? Conan the barbarian is still one of my favourite sword fighting epic films of all time. I still get the occasional jokes from friends and acquaintances about Conan summoning my name ‘Crom’ the unforgiving god of courage and steel. Besides all the basic plot and story of Conan the barbarian, I always wondered how did Conan learn how to wield his sword. After doing a bit of research I found photos of Conan practising swordsmanship with his Sensei the famous Kiyoshi Yamazaki. Kiyoshi Yama...

Lire cet article

La Chine selon Confucius [Documentaire]

...

Lire cet article

À la rencontre du maître ZEN Taishen Deshimaru

...

Lire cet article

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Créer un site
Créer un site